Aller au contenu principal
Offres spéciales
Besoin d'aide ? 04 94 59 59 14
Rechercher un produit, une référence,...
Ruches devant un champ de lavande, récolte gelée royale

Les secrets de fabrication de la Gelée Royale par les abeilles

Mis à jour le 06/01/2021
Portrait Coralie
Rédigé par Coralie
Experte Gelée Royale du Rucher

La Gelée Royale est probablement le complément alimentaire le plus efficace et le plus réputé, pour ses nombreux bienfaits. Très largement consommée pour ses propriétés sur l’organisme et le système immunitaire, la Gelée Royale est le Trésor de la ruche produit par les abeilles. Mais au fait, savez-vous comment cet or blanc est fabriqué par ces petites ouvrières ?

Gelée Royale : il nous faut une nouvelle Reine !

Il était une fois… une ruche, et dans cette ruche, point de démocratie, mais une monarchie, et une caste d’abeilles appelées « les ouvrières ». Afin d’organiser leur quotidien et surtout d’assurer la succession de la reine vieillissante, les ouvrières décidèrent d’élever une nouvelle Reine. Pour cela, et pour ne pas trop brusquer la reine en place, il fallait en prendre soin, en lui offrant les meilleures conditions afin qu’elle puisse pondre ses œufs. Les ouvrières construisirent donc de grandes alvéoles (plus grandes que les leurs) afin qu’il y ait suffisamment de place pour permettre à la famille de s’agrandir.

Lorsqu’enfin les petites larves sortirent de leurs œufs, on pouvait observer des nourrices s’affairer à les nourrir de Gelée Royale… Car bien entendu, quoi de mieux qu’un repas royal pour faire grandir une future Reine ?

La Gelée Royale : le destin d’une reine

Si vous avez bien suivi la petite histoire de la naissance d’une Reine, vous l’aurez compris, seules les nourrices, des abeilles âgées de cinq à quinze jours, peuvent fabriquer de la Gelée Royale, et cela dans le but exclusif de nourrir les larves de la ruche. Toutes les larves de la ruche sans exception de leur éclosion jusqu’à leur troisième jour de vie, puis, les larves destinées à être des reines, jusqu’au cinquième jour de leur vie, sont nourries à la Gelée Royale.

Finalement, la Gelée Royale, c’est un peu le lait des abeilles.

Mais comment font les nourrices pour produire de la Gelée Royale ? La Gelée Royale est le produit de la sécrétion de glandes situées dans la tête de l’abeille. En fait, pour faire simple, ces abeilles produisent la Gelée Royale avec leur salive. D’ailleurs, la Gelée Royale est le seul produit de la ruche qui n’est pas fabriqué directement à l’aide de matières extérieures comme le pollen ou le nectar de fleurs.

Du premier au cinquième jour de leur existence, la Gelée Royale aura un rôle nourricier pour les larves, et permettra de modifier leur ADN pour faire naître une abeille reine. Puis, durant toute sa vie, la reine se nourrira exclusivement de Gelée Royale, jusqu’à ce qu’elle perde son liquide séminal et ne puisse plus pondre. Les autres abeilles cesseront alors de la nourrir pour faire naître une autre reine.

Quand les abeilles se nourrissent de miel pour produire la Gelée Royale

Pour produire suffisamment de Gelée Royale pour nourrir toutes les larves de la ruche et la reine, nos petites abeilles ont besoin d’une bonne dose d’énergie ! Cette énergie, elles la trouvent dans la nature, grâce à leur production de miel, mais aussi à leur récolte de pollen et de nectar de fleurs.

Comment l’homme récolte la Gelée Royale ?

Prendre soin de son couvain

Dès le début du processus, l’apiculteur va introduire des cadres vides dans la ruche pour les colonies pourvoyeuses de larves. Cette colonie est appelée ainsi car elle a à sa tête, une jeune Reine, capable de pondre jusqu’à 2 000 œufs en 24 heures et que de fait, l’homme ne prélèvera pas le miel de cette ruche. Sachant qu’elle a un cycle de ponte de 21 jours… imaginez un peu le nombre de petites abeilles !

Ces œufs et larves ainsi protégés par les abeilles ouvrières, représentent ce que l’on nomme couramment « le couvain ». En général, le couvain se trouve au centre de la ruche, pour que les abeilles soient certaines de bien protéger leurs progénitures et leur future reine. Mais un apiculteur avisé saura précisément où se trouve le couvain, sans même ouvrir la ruche, tout simplement en observant l’activité et le vol de ses abeilles.

Pour pouvoir pondre autant, la reine a besoin de place. S’il s’agit d’une reine qui comme dans notre exemple pond jusqu’à 2500 œufs par jour, elle aura besoin de 6 cadres Dadant pour pouvoir effectuer son cycle de ponte.

Place aux cellules royales !

La deuxième étape porte le nom technique de « greffage ». L’apiculteur intervient sur la ruche, 4 jours après la ponte, et retire alors les cadres des colonies pourvoyeuses. Les petites larves commencent à s’agiter, et une partie sera prélevée pour trouver domicile dans une ruche sans reine, au cœur de cellules royales, également appelées cupules. Ces petites larves seront alors choyées par les abeilles « éleveuses », des abeilles à l’incroyable instinct maternel, qui fourniront suffisamment de Gelée Royale pour nourrir tout ce petit monde dans le but de donner naissance à une nouvelle reine.

Gelée Royale : le temps de la récolte

En l’espace de trois jours, les cellules de la ruche seront gorgées de Gelée Royale, et les cadres seront alors retirés pour la prélever à l’aide d’une petite pompe à vide. L’apiculteur profitera de cette étape pour peser les cupules pleines et les cupules vides, et évaluer la production de ses ruches. Une ruche peut ainsi donner de deux cent cinquante grammes à trois cent grammes de Gelée Royale.

La récolte de Gelée Royale du jour est placée dans un bocal stérile et réservée au frais.

Une fois la récolte terminée, l’apiculteur se chargera de conditionner sa Gelée Royale dans des petits pots de 10, 20 ou 100 grammes, qui seront placés au réfrigérateur avant d’être vendus.

Gelée Royale : une mise en pot sous haute protection

Des mesures d’hygiène très strictes sont appliquées pour la mise en pot de ce produit de la ruche ultra précieux qu’est la Gelée Royale. En effet, pour être certain d’en conserver toute la qualité et les propriétés, l’apiculteur est soumis à une réglementation stricte concernant l’hygiène et la traçabilité de la Gelée Royale.

La production de Gelée Royale est un travail de très grande précision, qui nécessite patience et savoir-faire pour obtenir un produit de grande qualité. Ce travail important explique également le prix de vente de la Gelée Royale.

La Gelée Royale : un concentré de bienfaits

La Gelée Royale est un véritable cadeau de la nature. Produite par les abeilles, en plus du miel et de la propolis, il n’en faut que quelques grammes chaque jour pour vous apporter un panel très intéressant de propriétés. Cet « or blanc » fabriqué durant le cycle de vie naturel des abeilles et consommé en parallèle d’une hygiène de vie équilibrée, est un véritable concentré de bienfaits au quotidien.

Aller plus loin avec ce guide de la cure de Gelée Royale en automne pour préparer sereinement la période de grand froid.

Les autres guides sur la gelée Royale

  • Comment extraire la gelée royale ?
  • Gelée royale : les secrets d'un trésor de la ruche
  • Vitalité, énergie, immunité : les bienfaits de la gelée royale
  • Nos quatre conseils anti vieillissement
  • Les vertus ancestrales de la gelée royale naturelle
Back to top