Aller au contenu principal
Retrouver mon offre courrier
Main content
Tube de baume de massage, Le Rucher Notre dame en Provence Baume de Massage Spécial Articulations
Pot de gélules Arthrophytum, Le Rucher Notre dame en Provence Gélules Arthrophytum
Boite de gélules phyto articulations, Le Rucher Notre dame en Provence Gélules Phyto Articulations
Pot de gélules à la propolis, Le Rucher Notre dame en Provence Gélules à la Propolis

Comment traiter l’arthrose lombaire naturellement ? Les options à connaître

Portrait Coralie
Rédigé par Coralie
Experte Gelée Royale du Rucher
Mis à jour le 07/09/2022

Vous souffrez de lombalgies et la piste de lombarthrose a été soulevée ? Bien que souvent non douloureuse, cette maladie du cartilage et plus largement des articulations affecte souvent notre rachis, partie de notre corps particulièrement sollicitée. Mais en dehors des médicaments classiques, comment traiter l’arthrose lombaire naturellement ? Articulaire, musculaire ou inflammatoire, la douleur peut en effet occasionner une gêne fonctionnelle forte et parfois même de graves symptômes.

Quelles plantes et quels aliments privilégier afin de prendre soin de votre dos ? Quelle activité physique pratiquer ? Car si cette arthropathie ne peut être guérie, nous pouvons en effet en limiter l’aggravation en agissant sur certaines causes de son évolution. Vous souhaitez soulager votre arthrose lombaire grâce aux traitements naturels ?

Nous vous proposons de découvrir quelles possibilités s’offrent à vous pour diminuer vos douleurs, entretenir la santé de votre dos et améliorer votre hygiène de vie.

L’intérêt d’une approche naturelle pour diminuer les symptômes de la lombarthrose

Qu’on parle de discarthrose, d’arthrose facettaire ou d’arthrose interépineuse, la dégénérescence des disques intervertébraux et du cartilage vertébral peut être à l’origine de plusieurs signes cliniques :

  • douleurs mécaniques dans le bas du dos, majorées par la mise en charge, le mouvement et pouvant nécessiter un dérouillage matinal ;
  • éventuels craquements articulaires, témoins du frottement dans l’articulation touchée ;
  • douleurs inflammatoires en phase de poussée ;
  • perte de mobilité et d’équilibre ;
  • contractures lombo-pelviennes et paravertébrales ; 
  • cruralgie, lombosciatique, troubles de la marche et vésico-sphinctériens (dans les cas les plus lourds).

Face à la gravité possible de l’évolution de l’arthrose lombaire ainsi qu'aux douleurs récurrentes qu’elle engendre, son traitement doit être pris au sérieux. Bien qu’efficace, l’allopathie s’avère cependant parfois difficile à supporter sur le long terme. L’approche naturelle trouve donc ici toute sa place afin d’en pallier les effets iatrogènes.

L’avis d’un médecin et la réalisation d’un examen radiologique restent cependant nécessaires en toutes circonstances.

Réduire les douleurs, les raideurs et l’inflammation liées à l’arthrose lombaire avec les traitements naturels

La kinésithérapie et l’ostéopathie

La consultation auprès d’un kinésithérapeute occupe une place de choix pour faire face à ce rhumatisme. Elle permet d’entretenir la mobilité de votre dos, de renforcer votre ceinture abdominale et de lutter contre la douleur. L’ostéopathe viendra quant à lui soigner votre corps dans son ensemble. Une prise en charge de circonstance en regard de la proximité qui existe entre la colonne et les viscères.

Pendant vos séances de physiothérapie, peut-être entendrez-vous même parler de rééducation proprioceptive… Un mot qui ne doit pas vous déstabiliser, son but étant justement de vous aider à retrouver votre équilibre ! Ce dernier se trouve souvent perturbé lorsque les facettes articulaires des lombaires se détériorent, car elles jouent un rôle capital dans l’ajustement permanent de notre posture.

La thermothérapie

C’est votre sensation de soulagement qui fait foi : chaud ou froid, à vous de voir en cas d’arthrose. Mais il est communément acquis que la chaleur se prête mieux à la réduction des douleurs mécaniques et musculaires, tandis que le froid agit sur les symptômes de l’inflammation de l’articulation.

Les cures thermales

La crénothérapie consiste en un traitement par les bienfaits de l’eau minérale sous forme de bain ou de vapeurs parfois associés à des cataplasmes, avec de l’argile par exemple. Renseignez-vous auprès de votre médecin, ces solutions thérapeutiques naturelles sont parfois prises en charge par la Sécurité sociale.

La phytothérapie

Vous aimeriez savoir comment soulager l’arthrose grâce à des remèdes de grand-mère ? Il serait plus juste de parler ici de thérapie ancestrale, le soin par les plantes ayant toujours existé. Les moyens d’administration varient : tisane, teinture mère, gélules, crème ou gel. Zoom sur les effets majeurs de celles qui peuvent apaiser vos lombalgies.

Plantes et actions

Anti-inflammatoire

Antidouleur

Reminéralisante

Antioxydante

Harpagophytum

X

     

Reine des prés

X

   

X

Prêle

X

 

X

X

Saule blanc

X

X

   

Frêne

X

   

X

Cassis

X

   

X

Ortie dioïque

X

 

X

 

Bambou

   

X

 

Gingembre

X

     

Curcuma

X

   

X

Piment

 

X

   

Boswellia

X

     

Le massage aux huiles essentielles

Les propriétés naturelles du monde végétal agissent aussi sous forme d’huiles essentielles en aromathérapie. Ces dernières peuvent s’administrer par voie cutanée en en mélangeant quelques gouttes dans une huile végétale (arnica, calophylle inophyle ou millepertuis) pour un massage, par exemple. Pensez à vous laver les mains après utilisation.

Massage

Huiles essentielles

Techniques



 

Décontractant et antalgique

Gaulthérie odorante

Romarin à camphre

Lavande officinale

Lavandin

Laurier noble

Clou de girofle

Muscade

Menthe poivrée

 

Massez en suivant les muscles du rachis et du haut du bassin. Gardez les paumes ou les pouces à plat afin d’aller en profondeur sans faire mal

 

Anti-inflammatoire

Gaulthérie odorante

Eucalyptus citronné

Lavande officinale

Thym à feuilles de sarriette

Gingembre

Massez les tissus enflammés en restant superficiel, sans appuyer sur les zones osseuses

 

Si les bienfaits des composants des plantes sont connus pour le traitement des maladies articulaires, demandez tout de même l’avis d’un médecin ou d’un pharmacien avant de les utiliser. Ce, notamment chez les jeunes enfants, en cas de grossesse, d’allaitement ou de pathologies associées.

L’alimentation, un choix santé indispensable sur le long terme

Les aliments à privilégier

Le rachis lombo-sacré entretient un rapport étroit avec l’abdomen. Parmi les causes de la lombarthrose, un IMC élevé joue un rôle de facteur à la fois prédisposant et aggravant. La prise de poids vient en effet contraindre encore plus la lordose lombaire. Une alimentation saine et équilibrée se révèle donc une condition sine qua non de l’efficacité et de la pérennité des autres traitements, naturels ou non. Alors, quels aliments privilégier en cas d’arthrose ?

On fait le plein de vitamines, de minéraux, d’oligo-éléments et de fibres :

  • légumes verts et les choux ;
  • céréales non raffinées et légumineuses ;
  • fruits frais, secs et à coques ;
  • yaourts de chèvre ou de brebis ;
  • produits de la ruche, tels le miel et la propolis ;
  • épices, comme le gingembre et le curcuma (avec un peu de poivre !).

On boit suffisamment d’eau et on surveille l’équilibre de ses apports en acides gras oméga 6 et oméga 3 :

  • poissons gras (saumon, sardine, maquereau, thon) et huile de foie de morue ;
  • huiles végétales (noix, cameline, lin, colza).

Quels fruits frais seraient bons pour l’arthrose ? Bananes, baies rouges, raisins, agrumes et kiwis, biologiques de préférence !

Les aliments à éviter

Vous cherchez un moyen naturel pour préserver vos articulations de la dégradation ? Avant même d’introduire des ingrédients aux effets anti-inflammatoires ou antioxydants, commencez par réduire ceux qui possèdent des propriétés néfastes envers votre santé articulaire, mais aussi cardiovasculaire : les graisses saturées (viandes grasses, beurre) ou trans (friture, aliments transformés), l’excès de sucre et de sel.

Les compléments alimentaires à envisager pour l’arthrose lombaire

Vous pouvez vous tourner, par exemple, vers les gélules et comprimés utilisés en phytothérapie ou ceux à base :

  • de glucosamine et de silice, composants naturels du cartilage et des tissus conjonctifs ;
  • d’huile de krill, riche en acides gras oméga 3 ;
  • de resvératrol, un polyphénol qui aide à lutter contre l’inflammation et l’oxydation ; 
  • de vitamines A, C ou E, intéressantes en cas d’atteinte arthrosique ;
  • de capsaïcine, un composant du piment, plante à l’action analgésique.

Lire aussi :  Quels sont les compléments alimentaires les plus efficaces contre l’arthrose ?

La place des médecines douces holistiques

Pour une prise en charge globale de votre organisme, pensez aussi aux médecines traditionnelles telles que la naturothérapie, la médecine chinoise ou l’ayurvéda. Ces thérapies sauront soulager vos raideurs ainsi que vos douleurs mécaniques et inflammatoires, mais aussi vous accompagner dans l’amélioration de votre hygiène de vie.

Les activités physiques qui protègent le bas de votre dos

Le sport

Les techniques de relaxation prendront soin de vos muscles et vos articulations en les préservant des tensions ainsi que des effets du stress oxydatif, et le sport les complétera à merveille. Essentielles en cas d’arthrose lombaire, prenez soin de pratiquer des activités qui entretiendront la force et la souplesse de votre dos sans action délétère :

  • marche nordique ;
  • natation ;
  • vélo, vélo elliptique et aquabike ;
  • stretching et Pilates ;
  • yoga, qi gong et tai-chi ;
  • exercices de l’école du dos et sur ballon de Klein ;
  • gainage.

Sans oublier la grande star du renforcement abdominal : la gymnastique hypopressive, qui protège votre dos, à l’inverse des exercices tels les « abdos crunch ». Ces derniers sont aussi contraignants pour votre rachis et votre pelvis que des sports comme le ski, le tennis, le handball, ceux de combat, etc.

En phase inflammatoire ou hyperalgique, préférez le repos et équipez-vous au besoin d’une ceinture lombaire afin de soulager la douleur.

Conseils ergonomiques pour protéger la région lombo-abdominale

Assis, accroupis, penchés en avant, debout, lors de la marche… Nous sollicitons cette zone pivot dans tous les gestes quotidiens. Aussi veillez autant que faire se peut à :

  • garder le dos droit en position assise dans le but de protéger la lordose ;
  • avoir recours au verrouillage lombaire lors des ports de charges ;
  • préserver la qualité de votre sommeil (la literie est importante), capital pour le repos et la bonne santé de votre dos.

Dans certains cas, la prescription et l’utilisation de semelles orthopédiques représentent une solution intéressante face aux douleurs.

Ce qu’il faut retenir lorsqu’on se demande comment traiter l’arthrose lombaire naturellement

Entre douleur, inflammation et éventuelles irradiations jusqu’à la cuisse et au genou, la gêne fonctionnelle occasionnée par cette maladie peut devenir quotidiennement handicapante. Les médicaments classiques tels que les antalgiques, les anti-inflammatoires et les corticoïdes restent parfois indispensables pour vivre avec de l'arthrose lombaire. Mais que vous vous tourniez vers l’allopathie ou des solutions naturelles, les retombées de votre prise en charge dépendent intimement de votre hygiène de vie. Eh oui, activité physique et alimentation restent ainsi les bases d’un dos en bonne santé, qui agissent tel un traitement de fond !

Vous l’aurez compris, face aux symptômes de cette arthropathie, les propriétés et les bienfaits des médecines douces et des thérapies paramédicales se révèlent d’une aide précieuse. Apaiser l’arthrose lombaire grâce aux traitements naturels, voici une piste plus que crédible. Car à défaut d’agir tels des remèdes, ils prennent soin de votre dos en profondeur.

Sources :

  • https://www.vidal.fr/maladies/appareil-locomoteur/arthrose-rhumatismes/complements-alimentaires.html
  • https://www.vidal.fr/maladies/appareil-locomoteur/arthrose-rhumatismes/medicaments.html
  • http://docnum.univ-lorraine.fr/public/BUPHA_T_2016_BOURGEOIS_LUCIE.pdf
  • https://hal.univ-lorraine.fr/hal-03297902/document
  • https://dune.univ-angers.fr/fichiers/20050700/2011PPHA468/fichier/468F.pdf
  • https://www.eona-lab.com/blog/comment-soulager-larthrose-de-vos-patients-avec-les-huiles-essentielles/
  • http://www.rhumato.info/cours-revues2/92-arthrose/1653-lombarthrose#:~:text=L%27arthrose%20lombaire%20est%20une,traitement%20chirurgical%20est%20rarement%20indiqu%C3%A9
  • http://docnum.univ-lorraine.fr/public/SCDPHA_T_2007_OTTENIN_ANNE_SOPHIE.pdf
  • https://hal.univ-lorraine.fr/hal-03297909/document